mercredi 25 août 2010

Douche d'éléphant et poudre de couleur à Hampi.

Moi dans l'eau frette.
Alllll riiiiiight Daphné is back on track!!!! Son problème de gorge est réglé, merci au médecin à 300Rupees. Comme elle vient de passer 5 jours au lit sous médicament, elle veut bouger et explorer. Parfait quoi de mieux qu'une excursion aux Dudhsagar Falls, pour ensuite aller prendre une douche avec un éléphant et visiter une plantation d'épices. Ça promet. La journée complète coûte 3000 Rupees (70$CAD), ceci comprend le transport avec notre chauffeur, toutes nos entrées, le lunch et les guides locaux.

Notre chauffeur est à l'heure, à 7h00AM tapant, Dinesh est la porte du Dream Catcher, il semble bien relax et était super cool, il est vite devenus notre chauffeur préféré de tout le voyage. Premier stop, les Dudhsagar Falls, la deuxième plus haute chute en Inde. Elle est située dans un parc national donc protégée par l'état et abrite toutes sorte d'animaux, il y a même un tigre qui y habite, mais ne se montre jamais (http://www.saveourtigers.com/ allez voir ce site pour mieux comprendre la situation des tigres en Inde). Dinesh nous amène à l'entrée du parc ou un autre guide avec un 4x4 (et deux autres touristes britanniques) nous conduit à travers la jungle, pour ensuite monter à pied pendant environ une trentaine de minutes via des ponts à l'air très douteux jusqu'aux chutes. Ces dernières ressemblent aux chutes Montmorency près de Québec et comme nous ne sommes pas durant la saison des pluies (mieux connue sous le nom Moonsoon) elles ne sont pas très grosses. On dirait qu'il y a deux saisons en Inde, la saison sèche et la saison ou y mouille!!!! Par contre le bassin d'eau aux pieds des chutes est magnifique, l'eau et très claire, on peut s'y baigner. Je ne peux pas rater cette occasion, je saute dans l'eau. Contrairement aux eaux de la mer Arabe dans laquelle je me baigne depuis plus d'une semaine celle des chutes est vraiment crissement froide, le reste de mon groupe se contente de m'observé! Bande de felluette!!!

Une bonne douche!!!
Une fois redescendu en bas nous retrouvons Dinesh, qui nous amène chez les éleveurs d'éléphants. Nous commençons par un tour sur le dos de ces bêtes impressionnantes et très relax, la vie d'éléphant ça à l'air plutôt tranquille! Une fois le tour de la ferme terminé, c'est le temps d'aller nager avec le mastodonte. Le clou de la journée, l'éleveur me fais monter sur le dos de l'éléphant et lui cris un mot en hindi qui veut dire: crache lui dessus!!! Ce dernier remplie sa trompe et m'arrose, on répète l'activité quelques fois et ces vraiment super cool, je le recommande à tous, Daphné aussi à adorée l'expérience.

Nous allons par la suite dans une plantation d'épices, ou ils produisent de l'alcool à partir de cachou (absolument infecte, mais les touristes Russes ont bien aimés). Après un lunch vraiment délicieux nous visitons la plantation d'épices, super hyper intéressant, saviez-vous que le poivre poussait dans les arbres et que la cannelle était faite à partir d'une écorce? Comme je connais rien à la cuisine et encore moins sur les épices je trouve cette portion éducative de notre journée très importante. Une fois la visite terminée nous réveillons Dinesh, qui se tapait un petit roupillon dans la voiture, celui-ci nous ramène à notre hutte de plage ou nous allons passez notre dernière soirée à Palolem, nous partons demains pour Hampi.

''Elephant Stables'', Hampi.
Je déteste officiellement les "sleeper bus", en plus on avait un chauffeur vraiment désagréable et les fenêtres s'ouvraient à peine, bref l'enfer!!! En plus, à notre arrivée, une légion de touktouk attendait à la porte de l'autobus pour nous offrir hôtel, tour guidé des ruines etc... Nous sommes vraiment fatigués, et nous réalisons que notre réservation d'hôtel est de l'autre coté de la rivière. En temps normale, ceci ne poserait aucun problème, par contre la composition géographique de la ville fait en sorte que cet hôtel n'est pas stratégique du tout étant donné que nous avons seulement une nuit dans une ville ou l'horaire est extrêmement chargé. Autre point négatif, il n'y a pas de pont!!!! Nous devons traverser à bord de soucoupe (genre de grande assiette) en bois avec nos sacs à dos!!! Nous aboutissons donc au Padma Guest House qui est à trente seconde de la station d'autobus, ou plutôt du stationnement.

À propos de Hampi, cette ville, autrefois grande citée fût la capital de l'empire Telugu en 1336 au cours des siècles qui ont suivit, l'architecture des temples et du "Royal Centre" s'est extrêmement développé. À la fin du 16e siècle la population atteignait plus de 500 000 habitants. Bref ce qui en fait un site protégé par le "Global Heritage Fund". Nous avons engagé un chauffeur de touktouk pour nos 2 jours de visites intense pour la modique somme de 850Rupees (environ 20$ CAD). Une autre option très populaire et recommandé par le Lonely Planet, est de loué un vélo. Soyez avertit qu'avec cette option, vous allez avoir besoin de plus de 2 jours, les sites sont assez éloignés les uns des autres, quelques montées, mais rien de trop grave. Votre pire ennemie sera la chaleur, il fait vraiment très, très, très chaud, surtout si vous revenez de Goa, la plage va vous manquer!!! Si vous avez trop peur de la chaleur, vous pouvez aussi loue une mobylette ou un scooteur, un peu plus cher, mais tout aussi intéressant.

Vendeur de couleurs a Hampi.
À ne pas manquer:

- Virupaksha Temple, avec sa tour de 50 mètre datant de 1442;

- Zenana Enclosure, les appartements des femmes de la cours royal;

- Lotus Mahal, le pavillon d'été de la reine;

- The éléphant stables, extrêmement impressionnant (voir photo plus haut);

- Underground Virupaksha temple aujourd'hui inondé jusqu'à vos chevilles, ce qui fait des photos avec reflet absolument fantastique.



Ma milleur photo: Holi Kid.
La liste est bien évidemment beaucoup plus longue, mais ne ratez pas ces derniers, c'est magnifique. À ce stade ci du voyage nous sommes le 28 février, c'est donc le temps du "Holi festival" ( http://en.wikipedia.org/wiki/Holi_festival ), officiellement, ce festival est la fête de bienvenue du printemps. La veille du 1er mars, des immenses feux appelés le "Holika Dahan" sont organisés dans les rues (style feux de la St-Jean), ils symbolisent l'histoire du jeune Pralhad qui s'est fait jeter dans le feu par la déesse Holika. La légende dit que Pralhad serait intact du feux grâce à sa foie inébranlable envers le dieu Vishnu. Les gens jouent du tamtam et dansent autour du feux toute la nuit. Le matin du 1er mars venue, la ville en entier, participe à ce qui est aussi connus sous le nom du festival des couleurs. Le concept est très simple, on achète un peu de poudre de couleur, rouge, bleu, vert, rose, mauve, peu importe et on la lance sur n'importe qui! Bizarre??? NON amusant, nous sommes restés quelques heures à nous balancer des couleurs en pleine face. Une fois les festivités terminées, les participants se retrouvent tous à la rivière et se lavent. Ce fût une expérience extraordinaire que je n'oublierai probablement jamais, il paraît que la meilleurs province pour célébrer le Holi est le du Rajasthan, la prochaine fois peut-être. Pour vous aider à vous imaginer cette expérience, allez en bas de ce blogue, j'y est mis un court vidéo.

Les enfants s'amuse lors du Holi.
À la fin de la journée, nous quittons Hampi pour Bangalore, le New York Indiens. Encore une fois nous restons uniquement une nuit, étant donné que nous manquons de temps et avons mis le Kerala comme priorité. Devinez quel moyen de transport nous avons prit pour nous rendre à Bangalore? L'ostie de "sleeper bus", je sais que je dis à chaque fois, mais ce trajet là était vraiment le pire, on a même pas dormit une minute!!! Nous sommes arrivée à Bangalore vers 6h30AM du matin, ultra fatigué. Nous sommes restés au Tricolore Hotel, super cher, mais chic avec télévision satellite, douche en marbre et lit ultra confortable, bref après une semaine de hutte de plage, de "sleeper bus" et de guest house, on se paye la traite. Nous avons fait un tour de touktouk sans plus avec un stop McDonald, huuummmm, ça faisait longtemps que je rêvais d'un "Maharaja Burger". La raison pour laquelle on l'appelle le New York de l'Inde est très évidente lorsqu'on visite la ville, elle est en train de volée le statut de capital d'affaire de Mumbai. On peut y apercevoir des immeubles de nombreuse compagnies Nord Américaine et Européenne, tel que: Microsoft, Dell, Infosys, et j'en passe juste à visiter le site http://www.bangalorebest.com/ pour en constater l'ampleur. Il y a même une région qui a été rebaptisée "Silicon Valley" et qui abrite des centaines de centres d'appelle au service des clients de l'Amérique et de l'Europe. Prochaine fois que vous appelés votre compagnie de carte de crédit ou le support technique de votre fournisseur internet, vous serez peut-être connecté à l'Inde!

Happy Holi.
Prochain blog, on part pour Fort Cochin dans le Kerala et les superbes réseaux de "Backwater". On passe 24 heures dans un "boat house" et on va sur la plus belle plage que j'ai jamais vue Vakarla!!!

PS: N'oubliez pas de visionner le vidéo ;)



video



Enhanced by Zemanta

jeudi 19 août 2010

Life is a beach à Goa.

Arrivée du roi Momo!
La fin de semaine du carnaval de Goa est toujours la deuxième de février. Nous sommes arrivées en plein dedans. Le samedi 13 février à 10h00 du matin. Notre billet de train était de Mumbai à Magdao, en pleins centre de l'état de Goa. Pour ceux qui ne le savent pas, Goa est un état, tout comme le Rajasthan, le Maharastra ou le Punjab. Par contre Goa n'a jamais été sous le contrôle Britannique, mais plutôt celui des Portugais, il a donc été soumis à la terrible période de l'inquisition imposée par l'église catholique, une période terrible pour les Goannais. Magdao est la plus grosse gare de train de l'état et est située dans le milieu de l'état, très pratique pour ceux qui n'ont rien organisé, ils peuvent simplement allés selon la situation avec les gens qu'ils rencontrent sur le train. Pour moi et Daphné, c'est mal nous connaître que de penser que nous n'avons rien de prévue!!! Nous arrêtons donc un stop avant Magdao, Panaji. Ville fascinante, à quelques kilomètres d’Old Goa, le centre historique de l'état.


Notre hôtel, le Panjim Inn (http://www.panjiminn.com/) est fascinant, hyper propre, bien situé et très beau avec déjeuner inclus dans le prix, 1900Rupee/nuit donc 45$ CAD. Nous sommes très excités, car nous avons rendez-vous avec Shawn qui a passé la dernière semaine seul au bord des nombreuses plages et nombreux party que cet endroit à offrir. Nous le rencontrons à 13h00 sur la terrasse de l'hôtel ou nous prenons quelques "drinks" et écoutons la description complète de Goa avec recommandations et place à éviter d'après l'expert qu'est devenue Shawn. Après avoir monté une belle facture au bar, nous partons assister au défilé du carnaval, la tradition veut que le premier char allégorique représente l'arrivée de "King Momo" dans la ville. Pour être honnête le défilé de la St-Jean au QC est bien meilleur. La soirée qui suit est un super party, électro à l'honneur et termine très tard, ou très tôt le matin. Seul problème de la journée, notre souper, au restaurant Horse Shoe, pourtant recommandé par notre Lonely Planet, était cher et pas bon, la carte des vins était par contre intéressante, uniquement des vins Indiens, nous y avons développé un petit goût pour ces vins pas cher.

Church of our lady of the immaculate conception
Le lendemain du carnaval, nous visitons la ville, nous sommes seuls, toute la ville est en mode lendemain de veille et il fait vraiment crissement chaud!!! On apprend vite que la période de l’inquisition (1532 à 1814) à forgée l'histoire de la ville. Période de conversion des Hindou et Musulmans au Christianisme sous l'ordre du roi Portugais. Les statues interdites et démolies, les temples fermés et les prêtres bannis. Le refus de manger du porc était maintenant un crime passible de prison, tout comme la possession d'items associés à toutes autres religions. Les gens refusant de se convertir étaient emprisonnés au "Orlem Ghor" un dungeons dans Old Goa, ou de terribles tortures les attendaient. Seul les gens baptisés avaient le droit de posséder une terre. La période de 1560 à 1774, à vue à elle seule plus de 16 176 personnes assassinées, la plupart mort brûlés. Après cette période le registre de l'église n'est plus à jours et il n'y a plus de chiffres précis. Bref une période noire pour Goa et touts les Goannais en parlent encore et n'oublieront jamais. Je dois avouer que la "Church of our lady of the immaculate conception" est absolument superbe.

Tous à LA PLAYA, finalement ce que j'attends depuis longtemps, on va à la plage. Daphné n'aime pas vraiment être assis toutes la journée sur le bord de la mer à rien foutre et relaxer avec un verre, moi j'adore. Heureusement, elle veut se reposé et aime bien l'idée de le faire sur des plages qui font parties des plus belle au monde.

Choses importantes à savoir avant d'aller sur n'importe quelle plage de Goa:

Moi devant la plage de Vagator.
1) Les chaises longues sur la plage appartiennent tous à des restaurants/bars, ils chargent de 50 à 150 Rupees (1 à 3$CAD) par chaise par personne pour la journée. Le prix dépend de la popularité de la plage.

2) Achetez vos breuvages au même resto, de toute façon, un serveur va venir vous voir régulièrement durant la journée.

3) Les vendeurs de toutes sortent d'objets, de tamtam aux pantalons d'Ali baba, très confortable, j'en ai une paire, sont inévitables, restez simplement polis et respectueux, ils comprennent vite.

1re plage: Vagator;
Pour cette plage nous sommes partis de notre hôtel à Panaji, 300Rupees allé et 300Rupees retour (12$ CAD). Il s'agît d'une place réputée pour sa scène trance des années 90, le village qui l'entoure est plein de restaurant, d'hôtel et de bars portant des noms Russes et Israéliens!!! Comme première plage ont trouvent ça vraiment beaux (on avait rien vu encore), il y a d'énorme récif qui offrent de belles photos. Les bars sur la plage sont assez régulier, bref rien d'extraordinaire.

Kiosque de marionette a Anjuna.
2e plage: Anjuna;
Nous changeons d'hôtel, nous allons un peu plus au nord, au village d'Anjuna, également réputée pour les partys légendaire, sa scène hippies des années 60, mais aussi pour le "Anjuna flea Market" à tous les mercredis, le plus gros, le plus beau et le plus populaire de Goa. L'hôtel, le Banyan Soul (sumityardi@thebanyansoul.com), est fantastique, 1500Rupees/nuit (34$CAD) pour une chambre double, hyper propre, tout neuf, eau chaude et air climatisé, l'hôtel à été construit en 2009 et les employés sont super gentils et efficaces. Pour manger, je vous conseille la "German Bakery", resto végétarien, vraiment bon, nous y avons déjeuné et soupé à tous les jours!!! Ils organisent souvent des évènements spectacle et cinéma. Bien que Anjuna ne soit plus la place à party qu'elle était, entre autre à cause de la "noise law", plus de bruit après 10pm, il y a toujours un bar qui à le droit, le meilleur c'est le Shiva House. Seul inconvénient, la bière est le triple du prix, par contre le party sous la musique techno sur la plage était une expérience inoubliable et je suis très heureux d'y avoir participé. J'ai vue un couple d'au moins 60 ans couvert de peinture fluorescente en train de fumer un joint!!!! Ah oui et la plage? Très belle comme toutes les autres et moins de vendeur, les bars y sont vraiment cool et ont pour la plus part, ont un thème bien à eux.

À propos du marché, le ''Anjuna flea market'', vraiment énorme, ont trouve touts ce que les vendeurs de plage ont et beaucoup plus. La négociation est à l'honneur et les ''bargain hunters'' vont adorer. Il y a une gigantesque foire alimentaire qui offre de tout à prix plus que raisonnable. Après quelques heures les différents kiosques du marché deviennent répétitifs, la fin de la journée peut se montrer parfois propice à de très bonnes offres.

3e plage: Arambol;
Vraiment belle plage," kite surfing" à l'honneur, les prix commencent à 1500Rupees(34$ CAD) pour 3 heures. Ce qu'on a vraiment aimés, c'est le village, plein de petits magasins hyper sympathique, avec une librairie ou on peut acheter ou échanger nos livres, les restos, etc... Fait assez intéressant, j'ai oublié ma caméra sur la plage!!!! Vraiment chiant et maudite bière pas cher!!!! Heureusement, et j'étais vraiment impressionné, le serveur avait reconnus la pochette et l'avait caché derrière le bar, donc je l'ai retrouvé le lendemain sans problème. Incredible India!!!!

4e plage: Mandrem;
Assez ordinaire, environ 20 minutes de marche d'Arambol, j'ai jamais vus la différence, c'est comme le coins perdus d'Arambol, on était vraiment tout seul sur la plage avec le petit resto/bar, bref parfait. Ont a tout de même terminé l'après-midi à Arambol!!!

Notre hutte de plage.
5e et dernière plage: Palolem;
Nous changeons à nouveau d'hôtel, étant donné que Palolem est totalement au sud de l'état de Goa et Anjuna est au nord, environ 3 heures séparent les deux villages. Vous pouvez faire le trajet en transport en commun pour 200 Rupees (5$CAD), ou en véhicule sport utilitaire avec chauffeur et air climatisé pour 1500 Rupees (34$CAD). Ça fait 6 semaines qu'on est en transport en commun à travers l'Inde et nous nous servons de Goa pour nous reposer, on prend le 4x4 avec la clim!!! Nous décidons de vivre l'expérience à son plein pour nos deux dernier jour à Goa donc rester dans une hutte sur le bord de la plage, il s'agît de l'option la plus populaire. Nous avons tellement aimés notre hutte, que nos 2 jours se sont transformé en 1 semaine!!! Nous étions situées sur le site du Dream Catcher (dreamcatcherjack@yahoo.com pour les infos), à l'extrémité nord de la plage. Notre habitation comprenait une chambre et une toilette avec douche (eau chaude à volonté, ventilateur et "mosquito net"), le prix était plus cher que la moyenne, 1800 Rupees/jours (40$ CAD). Comparé aux autres sites c'est pas mal plus cher, mais nous étions très confortable, vraiment un petit paradis. Le restaurant était excellent et abordable, mais ce ne sont pas les restaurants qui manquent dans le village et ils sont pour la plus part succulent.

Tout allait bien, jusqu'à ce que Daphné se plaigne de mal de gorge, quelques jours plus tard l'alcool lui brûle l'œsophage et sa gorge est devenue très enflée. Un matin Daphné ne pouvait plus avaler, la situation s'empirait, nous étions un dimanche, le problème avec le dimanche c'est que tout est fermé à Goa!!! Pas de médecin disponible à Palolem, ont finit par prendre un touktouk jusqu'à la ville la plus proche (15 minutes) pas si pire. En chemin, on rencontre un québécois (que je n'identifierai pas), il vient de Montréal et étudie à l'UQAM. Lui il cherche une pharmacie, son seul et unique but est de trouvé des bouteilles de sirop pour la gorge avec codéine (il s'est procuré 3 bouteilles!!!). Il nous conseille tout de même un médecin (aussi fermé le dimanche), il nous donne également un supplément de minéraux afin de réhydrater Daphné qui a de plus en plus de difficulté à s'endurer. Lundi arrive finalement, nous trouvons un médecin et 300Rupees plus tard Daphné est sous médicament pour 5 jours. Merde alors (très sarcastique), nous devons prolonger notre séjour à Palolem, jusqu'à ce qu'elle aille mieux!!!

Couchez de soleil a Palolem.
Je profite donc de mes journées d'extra pour aller explorer les nombreux bars qui bordent la plage. Mon préféré est accessible à marée base uniquement, sinon il faut nager ou marcher dans la jungle et traverser un pont style Indiana Jones pour revenir à la civilisation, ce que je ne recommande pas après les nombreuses bières que vous allez y boire. Il s'agît du Sunset Bar, situé à l'extrémité nord de la plage entre les deux montagnes, je vous laisse déduire la raison du nom, le spectacle y est magnifique. Autre découverte absolument géniale, les "Headphones partys"( http://www.silentnoise.in/ ) à tous les samedis de 9PM à 4AM, au Neptune Point à l'extrémité sud de la plage. Il s'agît d'une réponse positive à la "noise law", tous les participants se font remettent un casque d'écoute sans fil avec possibilité de 3 postes différents, donc 3 styles de musique différents, et dansent toutes la nuit aux sons de leurs écouteurs. Des centaines de personnes qui "groove" en silence, assez spéciale. Malheureusement pour moi, le party a été annulé par respect aux victimes de l'attentat terroriste de Pune arrivé quelques jours plutôt. :-(

Prochain blog, Daphné est rétablie, je prends une douche avec un éléphant et je fête le festival du Holi. À ne pas manquer, c'est ma partie préférée du voyage!!!

Related articles by Zemanta
Enhanced by Zemanta

mercredi 11 août 2010

Dabba-Wallah et vandalisme à Mumbai.

Dabba-Wallahs.
Qui dit train de nuit, dit arrivée à destinations aux petites heures du matin. Effectivement on arrive à 5h00 am au Victoria Terminus de Mumbai et nous sommes trop fatigués pour négocier avec le chauffeur de taxi, on prend donc n'importe lequel et on se rend au Grand Hôtel (voir blog précédant). Comme nous n'avons pas passés la nuit là, nous n'avons pas le droit d'aller au déjeuner (même en payant!!!). Je vais finalement chercher un Mc Breakfast et malheureusement pour moi, il n'y a pas de Maharaja burger disponible avant 11h00. J'ai hâte d'être sur les plages de Goa, les grandes villes Indiennes commencent à me taper sur les nerfs.

Étant donné que je suis réveillé et qu'il est à peine 9h00, je peux enfin aller observer les Dabba-Wallahs. Comme dit le Lonely Planet: A small miracle of logistics. Il s'agît d'un réseau de 5000 hommes qui s'occupe de la livraison de plus de 200 000 boîtes à lunch à travers Mumbai. Les dabbas (boîtes à lunch) sont collectées à travers des restaurants et maisons aux quatre coins de la ville par les wallahs (livreurs). Le tout est distribué dans les centaines de tours à bureaux et chantiers de construction du district financier de Mumbai. Plusieurs Dabba-Wallahs sont illettrés, ils utilisent donc un système de couleurs et de chiffres de 1 à 9 pour classer les lunchs. Toujours selon notre Lonely Planet, le concept serait utilisé depuis des siècles, les repas arrivent toujours à l'heure peut importe la saison (moonsoon ou pas) et les erreurs sont très rares, une par 6 000 000 de livraisons!!!! BRAVO. Le meilleur endroit pour voir ce phénomène est à la station de train Church Gate à 11h00 am du lundi au samedi, 52 semaines par année. Cette station est utilisée pour le triage avant la distribution, le spectacle est impressionnant.


Lunch box.

Le lendemain, nous sommes le 12 février, date super importante pour Daphné puisqu'il s'agît du jour de sortie du film My name is Khan, dernier film mettant en vedette le couple préféré de Bollywood, Sharuhk Khan et Kajol (aussi les préférés de Daphné). Petit problème la vedette du film est au cœur d'un conflit racial grandement médiatisé par Shiv Sena le chef de l'extrême droite du Maharastra. J'explique, quelques semaines auparavant, le repêchage de l’IPL (ligue de cricket inter-état) avait lieu. Un évènement ultra important en Inde, pour la première fois, il y a un joueur Pakistanais dans liste. Un champion du tournois 20/20. Ce joueur fut malheureusement boycotté par les équipes, il cri au racisme et c'est tout ce qu'il fallait pour raviver les tensions Pakistan/Inde (pour ceux qui ne sont pas au courant le Pakistan et l'Inde sont techniquement toujours en guerre, la paix est très fragile, surtout depuis les attaques de Mumbai en 2008). Le pauvre Sharuhk Khan (qui est d'origine Pakistanaise), lors d'une apparition à la télé, prend la défense du joueur et dit que le sport est fait pour brisé les conflits et unir les différents peuples (http://www.youtube.com/watch?v=1a5KYsw8AJY&feature=related). L'extrême droite actuellement au pouvoir avec Shiv Sena à sa tête, est insultée par le commentaire de la vedette et invite ses partisans à saccager les affiches du film (il s'agît de l'histoire d'un jeune d'origine Pakistanaise qui combat les stéréotypes du terrorisme au USA), vitrine de cinéma et empêcher les gens d'y assister. Il promet également des répercussions sévères à touts cinémas qui osent présenter le film. Une armée de policiers est donc posté devant les cinémas de la ville, manifestation pro et anti paix font rages dans les rues de Mumbai. Après trois cinémas différents, ont trouvent finalement le film, qui n'était pas annoncé sur l'horaire, il y avait même des policiers dans la salle!!! Voici quelques liens qui démontrent l'ampleur de la situation:






Petit lien qui explique un peu la complexité de la situation politique du Maharastra:


Dabba-Wallah au travail.
Important à savoir, l'Inde est la plus grande démocratie sur la planète et ce ne sont pas tous les états qui ont une extrême droite au pouvoir. Ont parlent de plus d'un 1 milliards d'habitants, 200 dialectes différents et un seul pays. L'état du Kerala est 100% communiste depuis plusieurs décennies. Leur situation géopolitique en fait, selon moi la démocratie la plus intéressante à observer et à étudier.

Après avoir assisté au film, nous sommes allés prendre notre train en direction de Goa, inutile de vous mentionnez que le train était remplie uniquement de touristes désirant aller s'installer sur la plage et faire le party. Prochain stop Panaji et le carnaval de Goa.

N'oubliez pas d'aller voir: www.getridofme.com/user/1928


jeudi 5 août 2010

Oubliez pendant 1000 ans.

Ajanta Caves
Ayayaye, pire voyage de train à date, wagons infesté de coquerelle, première couchette à coté de la porte, air climatisé dans le tapis. On est arrivée à Aurangabad à 4h00 du matin, pénible négociation avec un chauffeur de taxi, je commence à en avoir ma claque des chauffeurs de taxi/touktouk.


Une fois arrivée à l'hôtel, extrêmement de base, nous avons pris la chaine d'hôtel gérée par le gouvernement MTDC Holiday Resort, ne comptez même pas sur une barre de savon et oubliez le resto, c'est horrible. Par contre super pas cher, et très bien situé, à peine 5 minutes de la gare. Nous sommes trop fatigué pour faire quoi que ce soit en cette première journée dans la ville, pas dormis de la nuit plus qu'on a fait la fête à Mumbai avant le départ, nous avons simplement réservés nos tours pour les Ajanta Caves et Ellora Caves et nous sommes reposés le reste de la journée.

Anjanta.
Le tour débute hyper tôt, nous devons être devant l'hôtel a 7h00 du matin, juste pour me ralentir et bien partir ma journée, il y avait une coquerelle dans mon café!!! Vraiment Aurangabad ca m'emmerde. Donc après 2 heures d'autobus, nous arrivons finalement sur le site, nous devons tout d'abord passer un village de kiosque à souvenir de l'endroit et qui dit kiosque dit vendeur crissement fatiguant, qui nous abordent à même la fenêtre de notre autobus et nous suivent, nous harcèlent pendant notre marche de 10 minutes jusqu'au deuxième autobus qui nous emmène en haut de la montagne. Une fois en haut plus qu'une centaine de marche et VOILÀ. Une superbe vue, le site comprend 28 caves datant du cinquième siècle creusées à même la roche. Elles abritent des peintures absolument magnifiques et le tout très bien conservé, ces caves ont été oubliées pendant plus de 1000 ans. Les moines Bouddhistes auraient quittés les lieux après la chute du ''Harishena circa'' en l’an 480 et auraient été redécouverte en 1819 par un officier anglais participant à une partie de chasse aux tigres (un article Wikipédia suggère que l'officier s'appelait John Smith, mais j'en doute). Le site est tellement énorme, ça prend la journée entière pour bien visiter, il y a également un point de vue au centre du canyon qui permet de prendre des photos panoramiques de l'ensemble.

Lors de notre séjour nous avons mangés uniquement au Tandoor Restaurant Bar, après une journée à explorer des grottes nous sommes trop fatigués pour nous promener dans la ville. Mais c'était très bon, serveur hyper sympathique et ils servent de la bière.

Anjanta
Encore une fois le tour débute extrêmement tôt et l'horaire est surchargé. Premier stop Daulatabad Fort, cette ville, maintenant village, à été la capital du pays de 1325 à 1351 durant le règne de la ''Tughlaq dynasty''. Juste au premier coup d'œil, ont comprend que la forteresse, construite sur la montagne était conçue avec un système de défense très bien développé. Ces ennemis en parlaient comme un fort invincible. Visite super intéressante et vue panoramique de la région en haut, ça vaut vraiment la peine. Je dois vous mentionnez qu'il y a des singes très agressif qui protège maintenant la forteresse, j'ai même dû abandonner Daphné qui refusait de passer à coté d'une douzaine de macaques. Moi je suis passé grâce à une famille Indienne qui semblait être très habitué à négocier leur passage avec les bêtes. Avant d'arriver au point de vue panoramique, vous allez devoir passez ce que les guides appellent le ''Dark Passage'', on y voit rien et ces rempli de chauves-souris, ca pue!!! J'étais rassuré de voir Daphné arriver avec le reste du groupe que nous avions perdues plus tôt.

Deuxième arrêt de la journée les Ellora Caves, vraiment impressionnant, il s'agît de la plus grosse structure monolithique au monde (taillez à partir de la même roche). Encore une fois un bon mélange des religions Bouddhiste, Hindou et Jain. Notre guide nous montre l'une des caves ayant une acoustique remarquable, qui était probablement utilisée pour les chants religieux lors de certaines célébrations. Le site comprend 34 grottes différentes. Contrairement à tous les autres sites touristiques, je vous recommande le resto bar, beau, bon et pas cher!!!

La structure monolithique.
Troisième arrêt du tour, le Mini Taj (voir le lien plus bas pour une explication plus détaillée). Une réplique identique du Taj Mahal de Agra, mais exactement la moitié de la taille. Construit par un empereur local comme tombeau pour sa mère. À ce point de la journée ont est fatigué et on veut retourner en ville pour aller relaxer, donc on apprécie moins ce qu'on voit. Il ne s'agît pas du dernier stop, nous faisons donc un quatrième stop dans une fabrique d'eau (''Water Mill'') qui date du moyen âge et dont le réseau d'aqueduc s'étend sur plus de 4 km. Daphné est vraiment tannée, elle reste dans l'autobus, je sors juste le temps de prendre une photo, on veut plus rien savoir, en plus on repart en train de nuit pour Mumbai le soir même... Ah oui j'oubliais, on s'est également arrêtés dans un temple avec une source d'eau éternelle et un magasin de sari!!!

Prochain blog, ma dernière journée à Mumbai, rencontre avec les Dabbawallas, voyez les membres du Sénat du Maharastra s'enrager contre une super vedette Bollywood et inciter le peuple à saccager les cinémas, et on part pour enfin pour Goa. Pour relaxer sous le soleil, loin des grandes villes.

Pour ceux qui n'ont pas encore voté, ou qui veulent encore voté, ne soyez pas gênés d'aller sur www.getridofme.com/user/1928 .


Related articles by Zemanta
Enhanced by Zemanta