jeudi 27 janvier 2011

Édimbourg vs. Londres.

Princess Street, Édimbourg.
Dans la « part 1 » de ce blogue sur Édimbourg, je vous parlais de son coté historique et des différentes raisons qui en font une ville de choix pour les bacpackers. Eh bien dans celui-ci je vais vous convaincre qu’Édimbourg est également une ville idéale pour les SWAPPERS comme moi.

Comme vous le savez déjà, je suis venue au UK via le programme SWAP (www.swap.ca). Lors de notre arrivée en sol Anglais, nous avions une session d’orientation au bureau de BUNAC, leur partenaire Britannique. Cette session avait lieu à Londres et comme la plupart des autres participants, mon plan était de m’installer à Londres et d’y rester pour la durée total de mon visa. Au début Londres nous charme tous, avec son architecture et sa richesse, ses musées gratuits, on se croit vraiment dans un monde supérieur et de meilleures qualités! Par contre, après quelques mois, on se rencontre que Londres est une mégapole de l’Europe, qui comprends 8 millions d’habitant et vous devez y ajouter une estimation de 3 millions d’illégaux qui  s’y trouvent, la ville est considérée comme l’eldorado Européen. Rajoutez une économie extrêmement affectée par la ressente crise, un prix  du loyer très élevé, celui du transport en commun n’est pas mieux et qui d’ailleurs est surpeuplé. N’oubliez pas que la ville accueille également les Olympiques en 2012, raflée à Paris lors d’une course sans merci. Ce qui cause d’énorme rénovations dans toute les infrastructures de la ville et complique le moindre déplacement, surtout les fins de semaines.

Heureusement, la Grande Bretagne déborde de plus petite ville hyper sympathique. L’une d’elle, ma favorite à date, vous l’aurez devinez, Édimbourg. BUNAC et SWAP, n’ont pas de bureau sur place, mais peuvent vous fournir toute l’assistance nécessaire avant votre départ pour l’Écosse.


Rockstar Games' present logo. Its design is us...Rockstar y est bien installé.
Premièrement, ils ont un tableau avec toutes les récentes annonces d’emploie, et les employeurs ayant déjà engagé des SWAPPERS dans le passé. Ils ont également, sur le même tableau, une liste de touts les participants ayant récemment quitté pour cette ville. Ce qui vous permet d’être en contact avec des gens qui tout comme vous sont à la recherche d’aventure.
Pour ceux qui osent croire qu’Édimbourg, n’offre pas d’aussi bonne opportunité d’emploie que Londres, détrompez-vous! Plusieurs compagnies y sont bien établies, dans plusieurs domaines différents, dont la Standard Life en finance, Rockstar Games pour les designers graphiques et animateur 3D et plusieurs autres gros joueurs du monde économique. La ville regorge également de pub, de restaurant, de café et d’hôtel, ainsi que toutes les grandes chaines de magasins. Ce ne sont donc pas les emplois qui manquent.

Édimbourg est tout simplement magnifique.
Comme vous avez lues dans mon blogue précédent, le coté culturel est bien présent et est définitivement à ne pas manquer. Pour le night life, Édimbourg ne laisse pas sa place, la ville comprend  assez de pub et de club pour vous occuper pendant longtemps.
Édimbourg est donc une place à considérée si vous venez au UK pour y vivre une expérience de vacance-travaille, ou devrais-je dire une expérience SWAP!  ;)

Enhanced by Zemanta

mercredi 19 janvier 2011

Édimbourg 1re partie: Old Town.

Château d'Édimbourgh.
Attention, Édimbourg est dans la place!!!! La capitale de l’Écosse est une ville extraordinaire avec une ambiance unique et qui offre en plus une histoire riche en culture et tradition. Un mixte parfait! Les deux quartiers principaux, l’Old Town et la New Town sont listés par l’UNESCO depuis 1995. J’y suis arrivée en plein temps des fêtes et la ville était remplie de backpackers prêt à célébrer.
Comme vous l’avez sûrement déjà compris, la Old Town est la partie médiéval de la ville, avec comme artère principale, la Royal mile. Une rue qui est fermé d’un coté par le château d’Édimbourg et qui tout au long vous permet d’apercevoir les constructions qui ont forgé le caractère unique de la vielle ville. Dont le "Parliament Square" et la fameuse "St-Giles Cathedrale". Une rue remplie de cafés, magasins, pubs et monuments sur laquelle vous ne cesserez de marcher pendant vos quelques jours de visite.

Son château, érigé au dessus d’une ancienne roche volcanique appelé the "Castle Rock" et qui surplombe la ville d’une façon majestueuse. Une véritable forteresse aux apparences imprenables. Habité par la famille royale de l’Écosse au 12e siècle, sous le joug anglais après l’union des royaumes en 1603. Au cœur de la Guerre pour l’indépendance de l’Écosse durant 14e, mais aussi par les "Jacobite", qui ont mené une guerre féroce pour le retour du roi de leur pays. Le château est aujourd’hui l’attraction à ne pas manquer de la ville.

Édimbourgh
Je recommande fortement la visite de ce site incroyable, consacrez lui au moins une demi journée, vous y verrez le National War Museum of Scotland, The honors of Scotland (la couronne), une exposition sur les prisons pendant les temps de guerre et j’en passe. Le prix d’entrée est de £13 incluant le guide audio. Si vous voulez du spectacle en plus, planifiez votre visite pour y être à 13h00, vous verrez le coup de canon, tiré sans faute à tous les jours sauf le dimanche depuis le 7 juin 1861, sauf durant les 2 guerres mondial. La rumeur dit que le coup de canon est sensé rappelé aux Écossais leur histoire. Une sorte de "Je me souviens", mais à la place de le mettre sur leur plaque de licence, ils sortent leur canon à tous les jours.

Édimbourgh le matin est absolument superbe!
Un autre point important de la Old Town est sont coté hantée!!! Oui vous avez bien lu. La BBC à d’ailleurs nommé les "vaults" d’Édimbourg comme étant le lieu le plus hanté du Royaume-Unis. Les "vaults" en question, ont été construit dans les années 1700, lorsque la ville était en pleine expansion. Il s’agit d’un réseau d’arche et de petite pièce qui était destiné à servir de lieu pour les commerçants et divers tavernes. Une sorte de centre commerciale, un peu comme les promenades de la cathédrale à Montréal, mais dans ces années là, le concept n’était pas tout a fait au point, en partie à cause de l’humidité et du très mauvais éclairage. C’est donc la population pauvre de la ville qui ont occupé les souterrains et qui en sont devenues aujourd’hui les fantômes. Ce lieu qui a également servit aux célèbres tueurs en séries Burke et Hare, qui ont cachés leurs victimes entre ces murs. Plusieurs expériences, sur les phénomènes paranormaux qui ont été rapportés, ont finies en catastrophe! La meilleure façon de savoir vraiment ce qui se passe là-dedans est tout simplement de faire comme moi et d’y aller. J’ai donc effectué une petite visite guidée avec "Mercat Tours" http://www.mercattours.com/, qui est bien évidemment dans mon Lonely Planet. Un fait intéressant est qu’ils possèdent une partie des "vaults" ce qui leur laisse la possibilité d’être plus créatif et donc d’offrir une meilleure expérience aux visiteurs. Peut-être chanceux dans ma malchance, mais aucun fantômes ou phénomème paranormaux ne sont produits lors de ma petite visite.

Il ne faut pas oublier que l'Écosse est aussi le lieu de naissance de Harry Potter! Pour les mordus, qui comme moi ont dévorés les sept livres, allez prendre un café au "The Elephant House", un café où J.K. Rowling allait écrire les débuts des ces jeunes magiciens. Elle s'est apparement inspirée du château d'Édimbourgh pour s'imaginer Poudlard.

St-Giles Cathedrale.
Pour ceux qui aiment sortir et faire la fête, parallèle à la Royal Mile, vous verrez la rue Cowgate. Une petite rue remplie de Night-clubs de tout genre, pour ceux qui connaissent les Foufounes Électriques à Montréal, je vous conseil l’Opium qui est un peu dans le même style, vous y verrai des punks en kilt en train de "trasher" sur du "Heavy Metal". Ils sont fort sympathique, détestent les Anglais et adorent les Québécois. D’ailleurs ce sont les premiers que je rencontre depuis que je suis au UK qui m’ont identifié comme étant Québécois et non "French Canadian", ça en dit long!

Alors voilà, c’était la Old Town d’Édimbourg, prochain blog on passe à la New Town, en attendant voici quelques activités de la Old Town auxquels je me suis adonné durant mon séjour ici et que je conseil fortement d'en faire le tour

- Camera Obscura
- Literary Pub Crawl
- Edinburgh Dungeon

Enhanced by Zemanta

mercredi 12 janvier 2011

Hogmanay à Édimbourg.

Une véritable rivière de feu.
Après Noël, c’est le jour de l’an et croyez moi à Édimbourg ils savent comment fêter ça le NYE!!! Les festivités sont étalées sur plusieurs jours, bref un vrai festival qui s’appelle le Hogmanay, ce qui signifie le dernier jour de l’année en gaélique. Ce festival date du temps des païens qui célébraient le solstice d’hiver. Donc vous pouvez vous imaginer l’ampleur et la notoriété que le festival a aujourd’hui. Comme j’ai déjà dit sur ce blogue et via facebook/twitter, on parle d’un évènement qui attire des gens de partout à travers le monde (80 000 billets vendues pour 2010).

Pour poursuivre mon excellente expérience de Noël, j’ai bien évidemment pris un tour avec Haggis (http://www.haggisadventure.com/) pour ne rien manquer de cet évènement unique. Notre auberge de jeunesse a Édimbourg (Smart City Hostel) était vraiment bien situé, le bar et le lounge internet étaient super, mais le service à la clientèle était complètement pourri!!! Je ne perdrai pas plus de temps à vous en parler.

Faites attention, j'ai 2 torches.
La première célébration au programme était ce qu’ils appellent « The torchlight procession », l’activité consiste à se promener dans la ville avec une torche, ce qui crée une véritable rivière de feu dans les rues de la vielle ville. Un spectacle absolument fabuleux ou pour l’année 2010, on a compté entre 20 000 et 25 000 participants. La marche partait de Parliament Square et se terminait sur Calton Hill, ou un immense « bonfire » représentant un vieux bateau Viking se déroulait avec feu d’artifice à l’appuie. J’ai effectué quelques recherches sur les origines de cette traditions qui date depuis quelques centaine d’années, il s’agirait d’éloigner les mauvais esprits, mais aussi un exercice de purification, brûler ce qui était mauvais au cours de la dernière année! www.rampantscotland.com

Après cette célébration, Haggis avait organisé un méga party au Three Sister, un night-club assez populaire à Édimbourg, ou nous avions un étage réservé juste pour nous avec des consommations à gros rabais!

25 000 participants!
Le lendemain, étant un peu hangover, nous avons le légendaire Haggis Walking Tour de Édimbourg. Nous sommes maintenant le 31Decembre et le street party s’en vient à grand pas, Princes Street est déjà fermée à la circulation, les stands de nourriture sont entrain de réchauffer les cuisines et des bars temporaires sont installés, les 10 portes d’accès au festival sont montées, heureusement grâce à Haggis j’ai déjà mon billet (qui était inclus dans le welcome pack). Un conseil à vous donner : amener votre propre alcool, les bouteilles de vitres sont interdites, a part ca vous pouvez amener ce que vous voulez, ce qui va vous évitez de pays le gros prix!!!

Donc vers 21h00 armée de 8 Carlsberg et deux bouteilles de 650ml de rhum/coke bien mixé, je me dirige vers le Street Party, moi et Daphné sommes avec nos «room mates », un couple d’australiens forts sympathiques. Nous trouvons un endroit pour voir les feux d’artifices dont nous entendons tant parler depuis quelques jours. Avec un fond de musique électronique, j’ai droit au plus gros décompte que j’ai jamais eu, entouré de millier personnes, nous sommes prêts pour le spectacle. Et ce fût absolument époustouflant, définitivement dans les tops que j’ai eu de ma vie, même catégorie que ceux que j’ai eu la chance de voir à Walt Disney pour le millénaire. Je n’ai filmé que la première minute du show pour pouvoir profiter du moment au maximum.

Le party n’arrête pas là, les DJs restent jusqu’à 1h am et par la suite les nombreux clubs et bars offrent des afterpartys qui durent jusqu’à 5 – 6 heure du mat….

La foule d'Hogmanay, à ma gauche seulement!
1er Janvier au matin, assez hangover, nous allons vers le Loony Duke! http://www.theloonyduke.co.uk/ Un concept qui célébrait son 25e anniversaires cette année. J’explique, chaque premier matin de Janvier, environ 1000 personnes se déguisent en n’importe quoi, homme des cavernes, pingouin, père noël, etc…. Et ce beau monde se garoche dans l’eau hyper froide de la rivière autour d’Édimbourg. Avec Haggis qui commanditait l’évènement pour la première fois, nous avions un pub/hôtel juste pour nous, afin de boire notre hangover post Hogmanay et aussi pour que les participants puissent se changer. Avant que vous me posiez la question, je n’ai pas fait de saucette dans la rivière, un peu trop lendemain de veille pour faire quoi que ce soit. En revanche le spectacle est très amusant à regarder de la foule, les plongeurs ultra excités à l’idée de la trempette dans l’eau glaciale, suivit de leurs visages en détresse une fois qu’ils ont réalisés que c’est vraiment froid là-dedans. Bref de bon moment avec nos nouveaux amis rencontrés lors des dernier jours!

Loony Duke!!!!
C'est ainsi que ce termine mon expérience du nouvel an en Écosse. La semaine prochainne je vous parle de mes quelques jours entre Noël et jour de l'an à Édimbourg, une ville absolument fantastique.

Enhanced by Zemanta

mercredi 5 janvier 2011

Savourez Noël en Écosse!

Notre "Haggis Bus"
Coup de foudre avec l’Écosse, son histoire et surtout Édimbourg. J’avais prévue originalement faire uniquement une publication sur mes 10 jours de voyages au pays du whisky, mais je vais vous en faire 3!!! Une sur mon tour de Noël, une sur le festival Hogmanay et la dernière sur Édimbourg, la capital écossaise elle-même.

Étant loin de ma famille pour le temps des fêtes et voulant éviter toutes sensation de « homesick », moi et Daphné avons décidé d’effectué 2 tours avec la compagnie Haggis, http://www.haggisadventures.com/ , pour cette période festive. Le premier nous emmenait dans les Highlands, une magnifique région complètement au Nord du UK, qui fût le théâtre de plusieurs batailles de Clan et aussi contre leurs voisins anglais. Notre guide, Chris, un écossais, était absolument géniale, la qualité des histoires et sa fierté d’être écossais et non British en ont fait un compagnon formidable.

Le matin du 24 décembre, nous embarquons dans un autobus pouvant contenir environ une trentaine de voyageurs. Nous sommes mélangé avec d’autres canadiens et québécois, mais aussi avec des australiens, des néo-zélandais et des américains, tous réunis pour passer Noël et découvrir un brin de culture merveilleuse.

Ahh, les montagnes!
Après quelques règles de sécurité, comme attachez votre ceinture et pas le droit de mourir dans mon autobus, nous sortons d’Édimbourg. Nous sommes rapidement introduits à notre premier Highlander : Hammish! Une vache aux longs poils roux que je n’ai jamais vue auparavant, et selon Chris, « …they are sexy and very horny!!! » Une fois cette rencontre effectuée, nous passons aux choses plus sérieuses, William Wallace! Comme la majorité de l’autobus incluant moi-même, connaissons uniquement la version Hollywoodienne « Braveheart », Chris se fait un plaisir de nous informé qu’il s’agit d’un très bon film, mais aux combiens inexacte!!! Effectivement, les premiers écrits retrouvé sur Wallace datent d’environ 100 ans après sa mort, ce qui complique énormément le travaille des historiens à la recherche de fait véridique. Ils ont des preuves convaincantes de son existence et qu’il aurait également rallié les Clans pour combattre les troupes anglaises. Toutefois, il n’aurait jamais rencontré Rob The Bruce (le mec qui le trahi à la fin du film), qui est d’ailleurs un personnage important de l’histoire du pays et il n’a jamais eu d’aventure avec la princesse française, qui n’avait que 3 ans quand Wallace a été exécuté.

Juste après Glencoe.
Notre chemin nous emmène aussi à travers la « Passe de Glencoe », où nous apercevons de superbes montagnes à perte de vue, ce qui permet de faire des photos à couper le souffle. Ce lieu fût autrefois un champ de bataille terrible, où une guerre de Clan entre les Macdonald et les Campbell aurait été sans merci. Les Campbell auraient apparemment trahi les tous les autres Clans à la solde des anglais. Depuis ce jour, dans les Highlands, quand le nom Campbell est prononcé tous ceux qui l’entendent crachent parterre! Plus tard, ces mêmes montagnes servirent comme place d’entraînement pour les premiers commandos des forces alliés durant la deuxième guerre mondiale. On y retrouve aujourd’hui un superbe monument à leur effigie.

Le troisième lieu et dernier arrêt avant notre hôtel, eh bien vous le connaissez sûrement, le Loch Ness. Le lac le plus profond de l’Écosse, mais aussi le plus sombre, nombreux sont ceux qui ont tenté de prouver l’existence de Nessie, le fameux monstre qui aurait aujourd’hui plus de 83 ans (il aurait été aperçu pour la première fois en 1933)!!! J’aimerais bien vous raconter une histoire de pêcheur comme quoi j’ai moi-même capturé la bête à main nue, mais rien de tout ça n’est arrivé. http://www.nessie.co.uk/

La plage, pas mal!!!
Le lendemain, nous sommes allés pas trop loin d’Inverness, si vous regardez une carte de l’Écosse, vous allez voir que la distance entre Inverness et Édimbourg est assez grande. Comme tout le monde à la gueule de bois à la suite du « party » du réveillon organisé par Haggis, Chris décide de nous emmener à la plage, le contraste neige, sable et mer est assez surprenant et je dois vous avouez que c’était la première fois que je faisais de la luge à la plage!!! La journée se termine bien vite et nous allons joindre notre dinde de Noël et danser le Ceilidh, l’équivalent du rigodon version Écosse.

Pour notre dernière journée, Chris nous emmène visiter le champ de bataille de Culloden. Une place extrêmement importante pour l’histoire du Royaume-Unis. Il s’agit de la dernière bataille entre les Clans unis et les anglais. Inutile de vous dire qui est sortis victorieux! Ce n’est pas une simple défaite pour les écossais, les conséquences furent assez tragiques. Plus le droit parler Gaélique, plus de kilt, plus de ceilidh, plus de cornemuse et exécution au moindre doute que l’on avait sur un potentiel traitre a la couronne.

Sur notre retour vers Édimbourg, Chris nous fais faire une petite marche pour nous montrer une chute absolument géniale un paysages digne des films de Narnia!

Alors ainsi donc se termine mon premier tour, restez à l’affût, le prochain blogue est sur Hogmanay, les traditions Gaéliques et LE « street party » du nouvel an!

La semaine dernière je vous ai parlé de quelques blogues que je suivais entre mes aventures, j'en ai oublié un... Voilà donc un compatriote qui lui aussi vit présentement une grande épopée autour du monde, il vient de quitter le Mexique:

http://www.ludoautourdumonde.com/
http://www.hogmanay.net/  
Braveheart
Highland Pipes And Drums: Bagpipe Music Of Scotland
video



Enhanced by Zemanta