mardi 2 novembre 2010

Essaouira ça ira!

Volubilis.
Aujourd'hui je vous fais visiter Volubilis une ancienne cité romaine, El Jadida avec ses anciennes citernes portugaise et Essaouira avec son festival de musique. Lors de notre dernier matin à Fès, nous rencontrons Yashish (désolé si l'autographe du nom est incorrecte), il sera notre guide pour les prochains jours, il nous emmène de Fès à Marrakech en passant par Ouarzazate et un paquet d'autre place toute aussi passionnante les une que les autres.

Commençons à Volubilis, Yashish a eu de la difficulté à nous y conduire, et pour être honnête comme première impression ce n’est pas fameux. Il à l'air plutôt perdue le mec!!! Bref une fois arriver à Volubilis, un autre site protégé par l'UNESCO, nous apprenons qu'il s'agit d'une cité romaine utilisé comme centre administratif pour la province Romaine-Africaine appelle Mauritanie-Tangitane. C'était donc une ville plutôt riche, nous découvrons de magnifiques mosaïques sur les planchers des anciennes habitations ce qui démontrent un certain statut sociale des habitants. L'endroit nous permet de prendre des photos spectaculaires, le site est très bien conservé. Dans l'une des habitations romaines, le guide de la place nous fait remarquer la grandeur des bains, il nous explique qu'ils sont petits, car le romain était petit et gros! Selon lui cette apparence physique est due aux nombreuses orgies qui avaient lieu dans cette ville de fonctionnaire romain. Je suis convaincue que Jules César aurait aimé avoir une meilleur réputation pour son empire, mais bon...

La citerne portugaise, El Jadida.
Après cette visite riche en culture, nous partons pour El Jadida. Nous arrivons juste à l'heure pour le souper, nous allons dans un petit restaurant de la vielle ville portugaise, pour ensuite aller se promener dans les Souks de la ville. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un Souk, il s'agit carrément d'un quartier de commerce, en d'autre terme un marché, il y a des magasins, restaurant et atelier, généralement tout aussi grand que votre garde robe et on y trouve de tout. Le dernier film Hollywood ou Bollywood votre choix, d'une théière jusqu'à n'importe quel uniforme de foot de la ligue des champions, tout ça avec un mélange d'odeur assez extraordinaire. Le lendemain, après un copieux petit déjeuner, nous allons visiter le fort portugais et les fameuses citernes. Le fort offre de belles photos et comme dans tout les forts portugais que j'ai visité à date (en Inde et ici au Maroc) on peut voir les canons encore en position de tir sur les remparts, j'aime bien m'imaginer que cela signifie qu'ils sont parties rapidement après avoir perdue une bataille! Passons aux choses sérieuses, la citerne portugaise, il s'agit d'un énorme réservoir pouvant contenir jusqu'à 2 millions de litres d'eau. Ceci pouvait fournir le fort en eau potable pour une période de 1 an sans problème en cas de siège. Au milieu de la salle qui fait 34 mètres de long par coté, on retrouve un trou au plafond, ce qui laisse pénétrer la lumière du jour, qui reflète sur un fond d'eau et qui crée un effet miroir absolument génial pour ma camera. La salle est tellement belle qu'Orson Welles y a tourné une scène de son film Othello, mais aussi Francis Ford Coppola dans le retour de l'étalon noir. La salle fut oublié pendant des centaines d'année, jusqu'a ce qu'un marchand décida d'agrandir son magasin pour découvrir cette pièce d'histoire fabuleuse. Inutile de vous dire que la citerne est un site protégé par l'UNESCO, si ca continue comme ça je vais croire que le Maroc au grand complet est protégé par cette dernière!!!

Du haut des remparts, Essaouira.
Maintenant en route pour Essaouira, j'avais très hâte de voir cette ville, mon ami Nadir m'en avait parlé comme étant une petite perle, de plus en lisant le Guide du Routard de mon père (http://www.routard.com/) j'ai appris que Jimi Hendrix, Cat Steven et le Living Theater y ont habité. Bref c'est la ville hippie du Maroc et quoi de mieux pour découvrir une telle ville que d'y aller en plein pendant son festival de musique? (http://www.festival-gnaoua.net/) Essaouira est vite devenue ma préfèré, l'ambiance du festival dégage une énergie absolument superbe, et notre Riad est fantastique (http://www.riadjadmogador.net/), en plein dans la vielle ville avec vue sur les remparts et la mer, la terrace sur le toit est trop relax. Nous avons pris une longue marche dans la vielle ville et avons négocié un bracelet de style berbère pour ma mère. La plage est vraiment bien et très animée, nous avons buent une bonne Casa Blanca bien froide en terrace avant de continuer notre marche sur les remparts. Maintenant ce que je vais dire est très important, je vais vous parler de la meilleur Tajine du voyage!!!! Désolé pour tous les autres restaurateurs et marchands de tapis qui m'ont fait leur recette secrète familiale, mais celle d'Essaouira était de loin supérieur à toutes les autres. J’aimerais toutefois dire que la tajine du 24 décembre fait par Zarah, la mère d’Amine, domine en saveur n’importe la quelle des tajines sur cette planète. Donc revenons à Essaouira, le restaurant : Les Alizés Mogador, 26 rue Skala, 024 47 68 19, recommandé dans le guide du Routard, offre une tajine de chevreaux absolument fantastique, la viande fond littéralement dans la bouche, le personnel est très chaleureux et le vin était très bon.

Dans un Souk.
Après ce souper de roi, il est temps pour nous d’aller se coucher, la journée commence tôt avec notre Yashish, qui vient du désert et qui se lève à 4h00 du matin à chaque matin, d'ailleur, plus on se rapproche du désert plus il est bavard et comfortable sur la route.

Prochain blogue, on part vers les portes du Sahara à Taroudant et la capitale du cinéma marocain, Ouarzazate.


Enhanced by Zemanta

1 commentaire:

  1. C'est ça!!! Et, pour des vacances détentes à Essaouira, découvrez les Suites en location à Essaouira de Jack!

    RépondreEffacer